Cannabis thérapeutique : début de l’expérimentation en France

Classé dans : Le Princeps : Journal de Pharm&Cie | 0

En mars dernier, a débuté l’expérimentation du cannabis thérapeutique en France sur 3000 personnes, et qui durera deux ans.

 

Indications du cannabis thérapeutique

Votée lors de la LFSS de 2020 (Loi de Financement de la Sécurité Sociale), l’étude retardée par la crise Covid, vise à analyser en France l’efficacité et la sécurité de l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques.

Supervisé par l’ANSM (l’Agence Nationale du Médicament et des autres produits de santé), l’usage du cannabis thérapeutique est très encadré et concerne seulement quelques indications :

  • Les douleurs neuropathiques;
  • Certaines épilepsies sévères;
  • Les douleurs cancéreuses;
  • Certaines situations palliatives;
  • La spasticité douloureuse liée à la sclérose en plaque.

Ces usages sont préconisés qu’en cas d’échec thérapeutique avec les traitements de référence, et donc pas en première intention.

 

Les formes pharmaceutiques autorisées

Les médicaments à base de cannabis contiennent du CBD et du THC et se présentent sous trois formes pharmaceutiques : une forme orale ou sublinguale huileuse, une forme orale en comprimé, ou une forme pour inhalation par vaporisation.

 

Règles strictes de prescription et de dispensation

Une formation des médecins prescripteurs et des pharmaciens dispensateurs est obligatoire, et la prescription suit la réglementation des stupéfiants.

 

Le rôle et les espoirs des entreprises pharmaceutiques

Actuellement, la production de chanvre médical est interdite en France (seulement la production de chanvre sans THC est autorisée), d’où l’association avec des producteurs étrangers pour importer la plante. Ensuite des entreprises telles que Boiron ou Ethypharm ont été sélectionnées par l’ANSM pour assurer la distribution des médicaments à base de cannabis auprès des officines.

Les entreprises espèrent que l’expérimentation sera concluante, car le nouveau marché du cannabis thérapeutique pourrait toucher à terme jusqu’à 700 000 patients.

 

Les effets thérapeutiques ayant déjà été démontrés dans la littérature, le but de cette expérimentation est de déterminer s’il sera possible de généraliser la commercialisation et l’utilisation du cannabis thérapeutique à l’échelle du territoire.

Filipine Chartier

Sources :