Des bébés génétiquement modifiés en Chine

Classé dans : Le Blog | 0

 

Alors que la chine vit une croissance du taux d’infections à VIH et sida de 14%, un chercheur chinois, He Jiankui a annoncé il y a quelques semaines la naissance de deux bébés génétiquement modifiés résistants au VIH.

Issus d’un père séropositif, ces embryons aurait été conçus par fécondation in vitro et leur génome aurait été modifié en utilisant la technique des « ciseaux moléculaires » ou CRISPR-Cas9. Ces ciseaux auraient modifié le gène CCR5 des embryons, essentiel à l’infection des cellules par le VIH, avant de les implanter dans l’utérus de la mère. Par ailleurs, à la naissance, les jumelles n’étaient pas infectées par le virus du sida.

En outre, cette approche aurait déjà fait ses preuves sur le modèle animal. Cependant, cette annonce n’a pas été bien accueillie par la communauté scientifique. En effet, ces manipulations d’embryons humains dépassent les limites fixées par la bioéthique. De plus, la naissance de ces enfants aurait été annoncé via une vidéo postée sur la plate-forme Youtube, ce qui contrarierait fortement les chercheurs. Le chercheur chinois aurait présenté ses résultats lors d’un congrès à Hong-Kong. À cette occasion, il aurait annoncé la réitération de l’expérience ; une autre grossesse serait déjà en cours. À ce jour, il n’y a eu aucune publication de ses travaux.

Par Caroline Poignant.