Amélioration de l’observance : de la boite de médicament connectée aux piluliers intelligents.

Classé dans : Le Princeps : Journal de Pharm&Cie | 0
L’observance des patients concernant leurs traitements médicaux représente un réel problème de Santé publique que ce soit d’un point de vue économique ou en terme de qualité de vie des patients atteints de maladies chroniques. En effet, selon des études, on estime que 60% des personnes atteintes de maladies chroniques ne sont pas observantes.

Nombreuses sont les causes qui participent à la non-observance. Les principaux facteurs capables d’influencer cette observance sont multiples, on retrouve entre autres : l’âge, la nature de la maladie, le nombre de prises journalières, la polymédication, la tolérance vis-à-vis du traitement, la relation de confiance avec le médecin… De nos jours, les industriels mettent en place divers dispositifs médicaux intelligents tels que des piluliers connectés, des bouchons compteurs ou encore des dispositifs de rappels afin d’améliorer l’observance des traitements.

Parmi ces nombreuses innovations, on retrouve IRemember® une boite de médicaments connectée. Il suffit de programmer le nombre de prises directement sur le bouchon. Cette boite alerte le patient lorsqu’il est temps de prendre le traitement grâce à un système de LED, un rappel vocal ou par des notifications sur le smartphone via l’application dédiée. Il faut savoir que l’utilisation du smartphone n’est pas obligatoire, cependant cela représente un atout majeur en terme d’observance, car il permet de notifier à un tiers si le traitement a été pris ou non. Un des avantages de IRemember® est que le bouchon connecté peut s’adapter aux boites de médicaments de type bouteille. Ce dispositif intelligent est commercialisé au prix d’environ 30€

Actuellement, ce sont les piluliers intelligents qui sont en plein essor avec notamment DO-Pill® ou Imedicaps®. Cette nouvelle génération de pilulier se montre très pratique lors de traitements lourds mais permet également la surveillance à distance d’une personne en situation de dépendance. Effectivement, on retrouve ce système de notifications via smartphone, ainsi si le patient le souhaite, la famille ou même le pharmacien et le médecin peuvent s’assurer de la prise du traitement. Le pharmacien a un rôle important car dans le cas de DO-Pill® c’est lui qui s’occupe de remplir et de programmer le pilulier. Concernant Imedicaps®, en plus d’avertir la patient au moment de prendre les médicaments, il se met à clignoter et envoie plusieurs alertes lorsque le patient perce la mauvaise alvéole. Ce dernier peut s’acheter (299 € + Forfait : 9.90 € par mois) ou éventuellement se louer.

Alexia ROUBAUD

Sources:

  • Pharmagest 
  • Who
  • Acadpharm
  • pdfs.semanticscholar.org
  • Leem
  • Getiremember
  • https://dum as.ccsd.cnrs.fr – thèse de Mr Yohan DEMECHELIS sur l’apport des objets connectés dans le suivi et le traitement des pathologies chronique
  • Medissimo
  • https://www.youtube.com – DO-Pill, le pilulier connecté